Le BLU-5937, le produit candidat phare de BELLUS Santé, est une petite molécule biodisponible par voie orale, antagoniste puissant et très sélectif des récepteurs P2X3, une cible validée cliniquement pour la toux chronique.

En juillet 2019, la société a annoncé le recrutement du premier patient dans le cadre de l’étude de phase 2 RELIEF (A Randomized, Double-blind, Placebo-Controlled, Crossover, Dose Escalation Study of BLU-5937 in Subjects with Unexplained or Refractory Chronic Cough) du BLU-5937 pour le traitement de la toux chronique. L’étude de phase 2 évaluera l’efficacité du BLU-5937 et devrait venir appuyer les données cliniques de phase 1 qui ont démontré qu’il a peu ou pas d’effet sur le goût. Les résultats principaux sont attendus à la mi-2020.

 

L’étude clinique de phase 2 RELIEF

L’étude RELIEF est une étude croisée à doses progressives et contrôlée contre placebo pour évaluer l'efficacité, l’innocuité et la tolérabilité du BLU-5937, un antagoniste des récepteurs P2X3 très sélectif, sur quatre doses : 25, 50, 100 et 200 mg, administrées par voie orale deux fois par jour (BID). Il est prévu qu’environ 65 patients souffrant de toux chronique réfractaire seront recrutés dans 12 sites cliniques au Royaume-Uni et aux États-Unis. La société prévoit présenter les résultats principaux de l’étude RELIEF à la mi-2020. De plus amples détails sur l’étude RELIEF de BELLUS Santé pour le BLU-5937 se retrouvent à l’adresse suivante : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03979638.

 

Résultats de l’étude clinique de phase 1

Le 19 novembre 2018, BELLUS Santé a annoncé les résultats positifs principaux de son étude clinique de phase 1 pour le BLU-5937.

Les résultats de la phase 1 ont démontré que le BLU-5937 a un excellent profil pharmacocinétique. Il a été établi que la demi-vie plasmatique est de 4 à 9 heures, venant appuyer une administration du BLU-5937 deux fois par jour. Selon les études d’efficacité dans les modèles pré-cliniques et selon les données cliniques disponibles pour un médicament de classe semblable, la société prévoit que les concentrations de médicament pour une inhibition optimale de la toux seront obtenues à une dose de 50 ou 100 mg, administrée deux fois par jour.

Les données de la phase 1 ont également démontré que le BLU-5937 a un bon profil d'innocuité et de tolérabilité. L'incidence globale des effets indésirables était comparable entre le placebo (50 %) et le BLU-5937 (44 %).

Aux doses thérapeutiques anticipées de 50 ou 100 mg. Le BLU-5937 n’a causé aucune perte dans la perception du goût et un seul sujet sur 24 (4,2 %) a signalé une altération du goût transitoire. Cet effet sur le goût n'a été signalé que le premier jour sur 7 jours d'administration chez un sujet qui s’est vu administré 100 mg deux fois par jour. Aucun sujet n'a signalé de perte totale du goût à aucune des doses.

Il n'y a eu aucun effet indésirable grave et aucun sujet ne s'est retiré prématurément de l'étude en raison d'un effet indésirable.


Étude clinique de phase 1

L’étude clinique de phase 1 était une étude randomisée, à double insu et contrôlée contre placebo du BLU-5937 administré par voie orale chez 90 sujets adultes sains. Les objectifs principaux de l’étude clinique de phase 1 étaient d’évaluer l’innocuité, la tolérabilité (y compris l’effet sur la perception du goût) et le profil pharmacocinétique du BLU-5937 chez des sujets sains.

L’étude était divisée en deux parties :

Partie 1 : Une étude à dose unique ascendante (SAD) a été menée chez 60 sujets sains. Les sujets ont été répartis de façon aléatoire dans 6 cohortes de 10 sujets (8 BLU-5937 : 2 placebo). L'étude a évalué les doses orales uniques du BLU-5937 de 50 à 1 200 mg.

Partie 2 : Une étude à doses multiples ascendantes (MAD) a été menée chez 30 sujets sains. Les sujets ont été répartis de façon aléatoire dans 3 cohortes de 10 sujets (8 BLU-5937 : 2 placebo). L’étude a évalué les doses orales multiples du BLU-5937 de 100, 200 et 400 mg administrées deux fois par jour pendant 7 jours consécutifs.

 

Maladie et marché

La toux chronique est une toux qui persiste pendant plus de huit semaines et est associée à d'importants effets physiques, sociaux et psychosociaux néfastes sur la santé et la qualité de vie. Selon les estimations, environ 26 millions d'adultes aux États-Unis souffrent de toux chronique, et plus de 2,6 millions d'entre eux ont une toux chronique réfractaire qui dure depuis plus d'un an. Aucun médicament spécifique n'a encore été approuvé pour la toux chronique réfractaire et les options de traitement sont limitées.

 

Physiopathologie de la toux chronique

Partager cette page

S'abonner aux alertes par courriel

Adresse courriel: *
 
Enter the code shown above.